prayer

Feature

Un volontaire de Planète Urgence anime une formation en bureautique

Dans le cadre du programme Congé Solidaire de Planète Urgence, Richard Ratton est intervenu pour offrir des connaissances de base en bureautique à 23 bénéficiaires. La formation a notamment permis aux participants de s’initier à Excel et Word.

Pour la majorité des bénéficiaires il s’agissait d’une initiation aux outils informatiques. « Je n’avais jamais manipulé un ordinateur de ma vie », dit madame Fatou Bà, une sage-femme à la retraite qui offre maintenant ses services à un regroupement de femmes entrepreneuses. « La méthode participative et la patience du formateur ont permis une bonne transmission du savoir. Maintenant je pourrai me servir de ces compétences pour écrire des rapports pour le réseau des groupements de femmes entrepreneuses. »

Quand à la jeune étudiante Kodou Niang, elle se sent maintenant mieux équipée pour poursuivre sa formation académique. « J’ai plus confiance en mes moyens. Je parviens à maitriser l’outil informatique et je peux maintenant faire un CV et des demandes de stage. C’est exactement ce que je souhaitais.»

Le formateur Richard Ratton n’en est pas à sa première expérience avec Planète Urgence. Après une première mission au Bénin en 2012, il a réalisé un deuxième mandat auprès des partenaires d’ALPHADEV.

« L’objectif est de transmettre mes compétences de manière optimale et transposable dans le quotidien des bénéficiaires », mentionne Richard. Son programme de formation a été adapté de façon à ce que chacun y trouve son compte. Ainsi, le débutant a pu acquérir des bases qui lui permettront de mieux appréhender l’outil informatique, et celui qui est plus avancé a été en mesure de compléter ses connaissances et continuer son apprentissage. « Au final, je souhaite simplement leur apporter un peu d’autonomie et les inciter à poursuivre dans leur démarche. »

Pour Richard, cette expérience vient combler un désir profond. « L’humanitaire est un désir profond qui date de nombreuses années. Grâce à cette expérience je me permet maintenant d’envisager que moi aussi je peux apporter ma contribution : ne plus être un spectateur, mais un acteur, en toute humilité, et agir comme un citoyen du monde. »